Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien

Extase

Publié le 9 Octobre 2016 par Cathy Reinold

Dans une sérénité aiguë, devant le ciel étoilé et noir, devant la colline et les arbres noirs, j'ai retrouvé ce qui fait de mon coeur une braise couverte de cendre, mais brûlante intérieurement : le sentiment d'une présence irréductible à quelque notion que ce soit, cette sorte de silence de foudre qu'introduit l'extase.

Georges Bataille, le coupable

Extase
Commenter cet article