Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien

Renverse du souffle

Publié le 21 Octobre 2016 par Cathy Reinold

SOIS AVEUGLE dès aujourd'hui :
l'éternité aussi est pleine d'yeux
s'y
noie ce qui a aidé les images à passer
par-dessus le chemin où elles venaient
s'y
éteint ce qui, toi aussi, t'emporta
du langage, d'un geste
que tu laissas advenir comme
la danse de deux mots de simple
automne, de soie et de néant.

Paul Celan, Renverse du souffle.

Renverse du souffle
Commenter cet article