Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien

EN PLEINE TERRE

Publié le 6 Novembre 2016 par Cathy Reinold

En pleine terre
les portes labourées portant air et fruits
ressac
blé d'orage
sec
le moyeu brûle
je dois lutter contre mon propre bruit
la force de la plaine
que je brasse
et qui grandit
tout à coup un arbre rit
comme la route que mes pas enflamment
comme le couchant durement branché
comme le moteur rouge du vent
que j'ai mis à nu.

 

André Du Bouchet, Dans la chaleur vacante.

EN PLEINE TERRE
Commenter cet article