Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien

Splendeurs et misères des courtisanes

Publié le 22 Février 2009 par A*TALANTE dans Histoires d'oiseaux










































commentaires

On the road again

Publié le 22 Février 2009 par A*TALANTE dans Histoires d'oiseaux












commentaires

Calligraphie de Sylva

Publié le 22 Février 2009 par A*TALANTE dans Sylva








commentaires

On ne fait que passer

Publié le 21 Février 2009 par A*TALANTE dans Histoires d'oiseaux



































commentaires

Les nuits de la pleine lune

Publié le 21 Février 2009 par A*TALANTE dans Histoires d'oiseaux










                                                                  










commentaires

Sept gentils coquelicots

Publié le 21 Février 2009 par A*TALANTE dans Effleurements













commentaires

Se jeter à l'eau

Publié le 21 Février 2009 par A*TALANTE dans Histoires d'oiseaux






















commentaires

Chantons ce qui nous quitte avec amour et art

Publié le 21 Février 2009 par A*TALANTE dans Morceaux choisis






            36



Puisque tout passe, faisons
la mélodie passagère ;
celle qui nous désaltère,
aura de nous raison.

Chantons ce qui nous quitte
avec amour et art ;
soyons plus vite
que le rapide départ.


Vergers, Rainer Maria Rilke, Poésie / Gallimard.









commentaires

Élégie de Marienbad

Publié le 21 Février 2009 par A*TALANTE dans Morceaux choisis










Pour moi le Tout, l'Univers est perdu,
Moi qui étais le favori des dieux.
Pour m'éprouver ils m'ont prêté Pandore,
Si généreuse en cadeaux dangereux.
En m'infligeant la blessure sacrée,
Tel un gisant ils m'ont abandonné.

    Élégie de Marienbad, Goethe (traduction Jean Tardieu), Poésie/Gallimard.
















       




Mir ist das All, ich bin mir selbst verloren,
Der ich noch erst den Göttern Liebling war ;
Sie prüften mich, verliehen mir Pandoren,
So reich an Gütern, reicher an Gefahr ;
Sie drängten mich zum gabeseligen Munde,
Sie trennen mich, und richten mich zugrunde.





commentaires

Superbe et bonté

Publié le 19 Février 2009 par A*TALANTE dans Morceaux choisis

                          









                        LA PIETÀ
      

                                  1

Sono in uomo ferito.

E me ne vorrei andare
E finalmente guingere,
Pietà, dove si ascolta
L'uomo che é solo

Non ho che superbia e bontà.

E mi sento esiliato in mezzo agli uomini.

                Extrait de La Piétà, Guiseppe Ungaretti,
                      Anthologie Bilingue de la Poésie italienne, La pléiade.






    
                                                     
                    LA PITIÉ


                                 



Je suis un homme blessé.

Et je voudrais m'en aller,
Je voudrais enfin arriver,
Pitié, là où l'on écoute
L'homme seul avec lui-même.

Je n'ai que superbe et bonté.

Et je me sens en exil entre les hommes.



commentaires

Fissures

Publié le 18 Février 2009 par A*TALANTE dans Morceaux choisis





X



Parier sur un peu
c'est oser beaucoup.

Mais rien n'étant
__ le trait tiré __
à gagner ou à perdre,
Plein et creux
sont à renvoyer dos à dos.

                                                                                  
                                                                           Fissures, Michel Leiris, Fourbis, 1990.









commentaires

Assez

Publié le 18 Février 2009 par A*TALANTE dans Morceaux choisis

         
               
       
             

                 ASSEZ




Aujourd'hui, c'est assez de ces viscères
Avec de l'esprit dessus,
Des drames, des amours et des colères,
Du sec, du fourbu, du fou, de l'austère,
Du sanguinolent, du mort, du perclus,
Arborescences fougères
Avec de l'esprit dessus.

Ô, que la vie odorante et légère
Une heure soit ! Une heure et rien de plus
Mais surtout très loin de toutes ces glus.

Douce, une heure seule et bien mensongère
Sans aucun esprit dessus !


    Les quatre vérités (1962), Poésies 1923-1988, Norge, Éd.Poésie / Gallimard










commentaires

Mouvements

Publié le 13 Février 2009 par A*TALANTE dans Morceaux choisis





(....)

La solitude fait des gammes
Le désert les multiplie
arabesques indéfiniment réitérées




Signes
Non de toit, de tunique ou de palais
non d'archives et de dictionnaire du savoir
mais de torsion, de violence, de bouscule-
       ment
mais d'envie cinétique

(....)

Extrait de Mouvements, Face aux verrous, Henri Michaux, Éd. Poésie/Gallimard













 






























                                                   



commentaires

La mort d'Écho

Publié le 13 Février 2009 par A*TALANTE dans Le bleu du ciel












                                                                  








commentaires

Blanc comme neige

Publié le 10 Février 2009 par A*TALANTE dans Morceaux choisis





"Le blanc, c'est aussi la lumière primordiale, l'origine du monde, le commencement des temps, tout ce qui relève du transcendant. On retrouve cette association dans les religions monothéistes et dans de nombreuses sociétés. L'autre face de ce symbole, c'est le blanc de la matière indécise, celui des fantômes et des revenants qui viennent réclamer justice ou sépulture, l'écho du monde des morts, porteurs de mauvaises nouvelles. Dès l'Antiquité romaine, les spectres sont décrits en blanc."

    Le petit livre des couleurs, Michel Pastoureau, Dominique Simonnet.



"Oh ! comme elle était belle ! Les plus grands peintres, lorsque, poursuivant dans le ciel la beauté idéale, ils ont rapporté sur la terre le divin portrait de la Madone, n'approchent même pas de cette fabuleuse réalité."

    La morte amoureuse, Contes fantastiques de Théophile Gautier, José Corti.






























                                           

                   Eté 2007, Jardin des Plantes, sculpture de ?

commentaires

La mariée était en rouge

Publié le 10 Février 2009 par A*TALANTE dans Morceaux choisis







"Le rouge décrit les deux versants de l'amour:
 le divin et le péché de chair."

    Le petit livre des couleurs, Michel Pastoureau / Dominique Simonnet.













  r
r O u G e
   u
     G
                                                    e  



commentaires

Arbres d'hiver

Publié le 4 Février 2009 par Atalante dans Morceaux choisis




Full of wings, otherwordliness.
In this, they are Ledas.
O mother of leaves and sweetness
Who are these piétàs ?
The shadows of ringdoves chanting, but easing nothing.

        Extrait de Winters trees, poésie tirée d'Arbres d'hiver, Sylvia Plath,
                                                                         Éditions Poésie / Gallimard.



                        Et longés d'ailes, ouverts à l'au-delà.

En cela pareils à Léda.
Ô mère des feuillages, mère de la douceur
Qui sont ces vierges de pitié ?
Des ombres de ramiers usant leur berceuse inutile.

commentaires

Jadis

Publié le 1 Février 2009 par Atalante dans Morceaux choisis








 "Le rêve est ce qui fait apparaître comme étant là des êtres absents, ou éloignés, ou disparus, ou morts. Ils sont là mais le "là" où ils séjournent n'est pas une dimension spatiale (pour le vivant) ni temporelle (pour le mort). Le "il est là dans le rêve" renvoie à un là qui est avant le temps (comme il est dans le rêve). Ce "là" du rêve précède chez les vivipares le "là" où projette la naissance atmosphérique. Le temps qui vient déchirer le "là" ne l'apporte pas. Il y a un "jadis" distinct de l'ontogenèse et de la philogenèse et de l'histoire. Si je le nomme jadis, c'est en sorte de bien le distinguer de tout passé."



"J'ai l'impression de rencontrer des êtres et de vivre des choses avec le détachement de quelqu'un qui aurait déjà quitté ce monde et qui éprouverait un regret intense."

                                              
                                                                Les ombres errantes, Pascal Quignard, 2002, Editions Grasset.        
                                                                                                                         





























commentaires

De l'inutilité de la beauté

Publié le 1 Février 2009 par Atalante dans Morceaux choisis











    "La girafe est un des premiers, des plus beaux, des plus grands animaux, et qui sans être nuisible, est en même temps l'un des plus inutiles."
                                                                                                    Histoire naturelledes animaux, Buffon.

commentaires