Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien

Le moineau court après un papillon

Publié le 30 Mai 2012 par Cathy Reinold dans Je

 

 

 

Le moineau court après un papillon

seul moment de la journée        recouvre la vue

lune comme bulle éclate la nuit

volait comme un oiseau mouche le moineau et le papillon ne faisaient qu’un

faire dans la dentelle                                    voudrais marcher d’un pas lourd


silence impossible silence seul habit de joie

alors dans les replis effacer les bruits

déplier son âme nagée dans les noirs immenses

dénuder mon sein tu sauras voir

jamais fait vœu de chasteté la volupté de mes gestes ont chassé l’anachorète

moineau si farouche a fait mouche dans mon cœur


j’entends les pleureuses et les youyous des tombes et des mariages


écrire me fait recouvrir la vie

le chagrin     isolé      ne peut plus parler

muette  perds la danse


me suis remise à parler le moineau et le papillon étaient merveille

tissée par les mots mon âme est une phrase

 

 

commentaires

Ô saisons, ô châteaux, Quelle âme est sans défauts ?

Publié le 30 Mai 2012 par Cathy Reinold dans Chemin faisant

 

 

O-chateaux.jpg

 

 

 

 

 

commentaires